Dernière modification  : samedi 16 octobre 2021

NOUVEAUTES : la sortie prochaine de mon dernier ouvrage De terre, de mer et d'espoir
et toujours
une vidéo de mes dessins "abstractions visages"
quelques poèmes
et toujours mes notes de lecture 







********************************



édito 





"Toute poésie tend à devenir anonyme."
René Guy Cadou

"Ce que je sais, c'est qu'il y a des poètes que j'admire.
Peut-être que je n'ai pas supporté de les voir passer.
J'ai voulu être l'un des leurs."
Alexandre Romanès :


Je sens la grisaille prendre pied sur le blanc de la page. Invitée par je ne sais quel mauvais sort, elle parvient à profiter de mon encre pour redessiner mes jours en un méli-mélo d'idées maussades qui me font un peu peur. Si écrire c'est laisser une petite lumière allumée après avoir quitté la pièce, je ne suis pas pressé de m'en aller. Je ne veux pas ployer sous cet embonpoint de grisaille qui amollit ma poésie.

Il me faut aborder un poème par sa tension et ne pas tomber dans la facilité d'un bain de poésie bien chaud, bien doux. Il me faut tracter ses caravanes d'ombres qui barrent mon chemin. Et les sortir quitte à casser les mots s'il le faut pour le dire. La création pour autant dévastée n'en sera que plus poème. Preuve que les mots empierrent aussi les chemins et que seule leur mauvais emploi déshonore nos pas.

Mais quasiment après chacune de mes lectures de poètes, je me demande pourquoi continuer. Le complexe d'infériorité bien chevillé au fond de moi, je me laisse recouvrir par la gélatine noire de l'abattement. Pourtant, chaque fois je m'accroche à la moindre brindille pour repartir. La force de la poésie est dans ces quelques brindilles accrochées à nos rêves. Et puis, je me dis que je n'écris pas pour avoir du succès. Juste partager quelques mots avec ceux qui me font la gentillesse de s'arrêter sur mon site internet.

Je suis devant la littérature comme le petit enfant qui, au bord de la mer, pleure pour ses premiers pas dans l'eau avec l'écume de la vague qui monte et rend fragile son pas déjà mal assuré. Je creuse mes heures dans l'espoir un jour d'être des leurs en librairie. Que les lecteurs, éditeurs, artistes et auteurs soient les bienvenus entre mes pages.

(denis heudré)


N'hésitez pas à me laisser vos commentaires dans toutes les rubriques.
et  à télécharger mes recueils gratuitement dans la rubrique "à télécharger"
Vous pouvez également me contacter par mail ici



********************************


Liste des ouvrages édités :

paru en Novembre 2021 aux éditions récits




Ce récit chemine de la fin du XIXe siècle jusqu’en 1981, des Côtes-d’Armor à l’Ille-et-Vilaine.
Il raconte le destin de familles modestes sur plusieurs générations : meuniers du Trégor, terre-neuvas de Saint-Servan, ouvriers maçons et laboureurs...
La vie quotidienne de ces Bretons a été retracée à partir de recherches généalogiques, puis documentée et placée dans le contexte historique.

Il nous amène à suivre l’histoire de gens de la mer et de la terre et leur parcours migratoire à travers de petites communes bretonnes : Loguivy-Plougras, La Roche-Derrien, Saint-Servan, Livré-sur-Changeon, St Aubin-du-Cormier, Saint-Jean-sur-Couesnon ; mais aussi des villes comme Fougères, Rennes, Saint-Denis et Paris.






sèmes semés

Voir ici la note de lecture de Pierre Tanguy
note publiée également sur le site de la revue Recours au Poème

Voir ici la note de lecture de Lucien Wasselin sur le site de la revue texture

Voir ici la note de lecture d'Eliane Biedermann dans la revue "Rose des Temps" n°29; Elle coûte 7 euros, et vous pouvez vous la procurer auprès de Patrick Picornot, Parole et Poésie, 12 rue Théophraste- Renaudot, 75015 Paris

Voir ici la note de lecture de Marie-Hélène Prouteau sur le site Terres de femmes




*****



paru en février 2015 aux éditions La Sirène étoilée

bleu naufrage



Lire ici sur son blog la note de lecture de Sébastien Marcheteau faisant le parallèle entre "bleu naufrage" et "Ellis Island" de Georges Perec.



Écouter ici la chronique de Claude Vercey dans l'émission de radio "la route inconnue" (autour de la 52ème minute)

Lire également ici son article sur le site de la revue Décharge



Lire ici l'article de France Burghelle-Rey dans la revue Recours au poème


Lire ici la note de Jean-Claude Touzeil sur son blog Biloba



*****



Paru en 2014 aux éditions du Net

editions du net



*****


Paru en  septembre 2011, "intitulé titre" mon premier recueil édité par Yves Perrine (éditions La Porte)

en savoir plus